Galerie Photos

Note: Cliquez sur la photo pour l’ agrandir.

Pour des fins de confidentialité, vous ne verrez  pas d’ entreprises pour lesquelles  j’ai travaillé à titre de consultante en commerce international dans cette galerie de photos. À l’occasion, il y aura des photos de projets qui ont été subventionnés par le gouvernement fédéral i.e par l’Agence Canadienne de Développement International; ACDI et des projets que j’ai mené à titre personnel ou en partenariats.

J’ai toujours eu pour ambition de travailler à l’international. Je pensais que mes études en sciences politiques spécialisées en relations internationales m’amèneraient à travailler au sein d’une ambassade quelconque, dans un pays exotique… Des emplois en marketing dans le secteur du détail m’amènent en 1985 chez les Boutiques OKE et Lasserre spécialisées dans le prêt-à-porter moyen-haut-de-gamme. J’ai travaillé à l’implantation de concepts de franchises belges et français en Europe et au Canada. Mon bureau était basé à Bruxelles, nous manufacturions à Milan et ouvrions des centaines de boutiques, Paris, Nice, Toulouse, Rome. C’était très captivant. Le milieu de la mode offre 5 collections par an c’est une des industries dès plus créative.

Plus tard, j’ai travaillé pour Au Coton ainsi que pour sa division Bobby Sox dont j’ai créé le concept. Ce groupe a aussi eu le vent dans les voiles aux États-Unis! Je me rappellerai toujours l’ouverture du magasin de New York, frénésie totale!

En tant que consultante en commerce international j’ai eu le plaisir d’accompagner plusieurs fleurons de la mode québécoise  et de design intérieur sur les marchés étrangers.

Toujours dans le monde du détail, j’ai travaillé par la suite pour les restaurants Giorgio pour lesquels j’ai développé le concept Steak Frites et amélioré le concept franchise des Giorgio Express. Pour Provigo, j’ai redressé des divisions déficitaires et travaillé sur le concept MAXI mais l’international m’interpellait et c’est avec Nolisair que j’ai pu prendre mon envol. La compagnie louait ses avions avec les équipages et c’est à leur emploi à la direction du service à la clientèle internationale que je me suis retrouvée au Moyen-Orient!

À mon retour du Moyen-Orient, au Québec, c’est la récession, les commerces de la  rue Ste-Catherine sont placardés. Je me sens l’obligation de participer à l’économie et de faire bouger les choses. Il n’y avait qu’un pas à faire, aller chercher une accréditation pan-canadienne en commerce international!

J’ai démarré Danex en novembre 1994!

Un premier contrat lucratif en provenance du Moyen-Orient me permet d’établir les bases financières de l’entreprise. Ensuite viendront les formations en commerce international que je monte et dispense  pour le compte des clients de la Banque de Développement du Canada. J’irai prêcher les vertues de l’exportation aux entrepreneurs,  des Laurentides à la Côte-Nord! et bien sûr entre-temps j’organise des missions commerciales et entreprends divers mandats pour mes clients. (voir section réalisations du site).

    En Hollande, nous avons travaillé sur plusieurs projets serricoles. C’est mon expérience avec les détaillants comme Provigo et le monde horticole qui m’a amené à importer en exclusivité des fruits frais d’Afrique du Sud pour le marché Canadien et ce dans un climat d’après-Apartheid! À la tête de Treman Import-Export, je deviens la première femme importatrice de fruits frais et première importatrice d’Afrique du Sud sur le marché canadien.

Les mandats serricoles en Hollande reprennent du galon de même que ceux au Canada.

En 2007 , je joins une société de fabrication de maison préfabriquées à ossature de bois, à la direction des ventes internationales.

Depuis 2010, je suis retournée au commerce international tout en m’impliquant au niveau du développement international. Au Burkina, j’ai travaillé à monter une coopérative agricole regroupant des sécheurs de mangues,des transformateurs du manioc, et d’anacarde. L’objectif; leur donner un pouvoir d’achat et de vente et élaborer les stratégies marketing court et long terme.

Des femmes qui travaillent avec des outils désuets …le feriez-vous?

Au Honduras, à l’automne 2011, je suis allée prêter assistance à un groupe de femmes qui produisent des bijoux, des accessoires de mode et de décoration intérieure de style traditionnel Lenca, à parfaire leurs stratégies de  marketing.

Mars 2012, je partais pour les Philippines dispenser une formation en e-commerce et e-marketing à des femmes entrepreneures spécialisées dans l’alimentation.

En avril 2012, je saute dans l’avion pour me rendre à El Alto, Bolivie assister la Fondation Palliri dans leur démarches d’autofinancement et d’initiatives marketing dans l’industrie du détail afin qu’elle continue d’aider plus de 300 enfants.  Nous avons contacté l’organisation de Miss La Paz pour nous en servir comme levier afin de bâtir une visibilité et une notoriété. Un autre succès, d’autres boutiques sont en voie de prendre pignon sur rue.

Merci de nous avoir suivi, nous vous tiendrons au courant de nos prochaines réalisations à travers notre blogue.

Danielle Tremblay

2 Responses to Galerie Photos

  1. Je pense que je vais garder cette article dans mes favoris

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *